Will Always Return

Road Of Life. Des terres inaccessibles, la tranquillité et le calme inexistants. Une route infinie ...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ( Slow Snow ) L

Aller en bas 
AuteurMessage
( Trinity )
Admin


Messages : 88
Date d'inscription : 12/12/2009
Age : 27

Feuille de personnage
PUF:
Age :
Relations:

MessageSujet: ( Slow Snow ) L   Mer 16 Déc - 18:29


( Slow Snow )
Sujet libre.



    Après la pluie battante, la petite fée avait décidé de rejoindre des contrées plus sereines, plus calmes. Ainsi avait-elle marché toute la nuit suivant l'orage pour trouver un peu de calme, sur des terres plus en hauteur. Certes elle y retrouverait sans doute le vent & le froid, mais pas l'orage et la pluie. De plus, la douce grise était friande de paysage enneigées, alors autant essayer.
    D'ailleurs, plus elle montait en altitude, plus le froid pénétrant ses poumons lui indiquait qu'elle approchait de la limite pluie/neige. Et en effet, après une longue marche sur les chemins pentus longeant l'immense forêt de feuillus, ce n'était plus une pluie fine et tiède qui tombait d'un ciel de plomb, mais une neige, de gros flocons scntillants. Lorsqu'elle recut le premier, sur les naseaux, Trinity s'arrêtant, louchant sur le flocon en train de fondre comme une pouliche. Puis finalement, elle rit et se mit à regarder autour d'elle : personne. Heureusement, car peu comprenaient cette faculté à s'émerveiller & rire de tout de la petite grise.

    Et puis finalement, Trinity se décida enfin à pénétrer dans la claire forêt de feuillus, aux branches pas encore tout à fait dénudées. Le sol était un mélange d'humus & de givre, dégageant une espèce d'odeur agréable. Trinity avait l'impression que rien n'avait changé, et encore moins son goût pour les immenses paysages naturels comme celui-ci. Surtout si elle pouvait s'y perdre des heures durant. Malgré les épais feuillages, la neige parvenait à tomber dans la forêt, créant un fin tapis, parsemé à certains endroits de la forêt. La mousse manqua de faire tomber Naty à plusieurs reprises, mais celle-ci avait développé une agilité hors du commun depuis toute petite ; et heureusement tongue
    Ceci dit, la meilleure partie fut la suite. Trinity se stoppa net, ses yeux argentés & purs s'émerveillant du spectacle qui se déroulait face à elle : deux jeunes chevreuils se câlinaient tendrement, sous l'oeil aguerri de leur maman, un peu plus à l'écart. Naty ne fit plus un bruit, presque invisible dans ce paysage clair.

_________________
( Trinity )
Fini le temps des grands mots ; you're no more my hero.
WAKE UP.



Dernière édition par ( Trinity ) le Mer 16 Déc - 18:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eileyn eyquem



Messages : 20
Date d'inscription : 16/12/2009

Feuille de personnage
PUF: pààm
Age : 10 ans et des poussiéres
Relations:

MessageSujet: Re: ( Slow Snow ) L   Mer 16 Déc - 18:44

    Une magie planait dans l'air, elle scintillait comme les petits flocons qui descendait du ciel cotonneux. Je flânais au milieu des arbres, au centre de bois morts. Rien de très réjouissant. Mon esprit vagabondait doucement, mes pas étaient fluides et aérien. J'avais l'impression de voler parmi un monde que je connais pas. Tout semblait différent, l'air que je humais avait une saveur bien plus fruit, les couleurs que j'observais m'étaient plus colorées. Pourquoi avais – je pris tant de temps pour partir de ce monde qui était le mien. Une question à laquelle je ne saurais jamais répondre.

    Une musique raisonnait dans ma tête depuis que j'étais partis, on aurait dit une voix féminine. Elle me poursuivait, elle me chuchotait de faire demi – tour qu'on avait besoin de moi. Je me forçais de ne pas l'écouter, j'en avais assez. Je hurlais dans mon intérieur, qu'elle devait me laisser tranquille. Elle ne voulait pas, elle s'accrochait à moi comme une moule à son rocher. Je me laissais tanguer et guider par mes instincts. Ceux – ci m'avaient guidés dans cette petite clairière qui ne semblait pas être touché par le froid du Nord. Je me posais mille et une questions sur notre grand et périple voyage. Je m'approchais d'un énorme chêne celui avait les feuilles gelées. Intrigué par ce phénomène étrange, mes yeux étaient obnubilés. Je respirais doucement, la douceur de la nature.

    Puis quelques bruits de craquement de bois et de pas pressés me firent tourner la tête. Dans un rayon de lumière j'apercevais une famille de chevreuil qui se câlinait et une mère les observait, toujours à l'affut d'un danger. Je restais, pas vraiment mal à l'aise, mais j'avais l'impression de faire tache dans ce décor trop scintillant. Je décidais alors de m'écarter, de m'effacer pour laisser place à l'amour. Je faisais demi – tour, la tête sûrement dans les nuages je n'avais pas aperçus ton corps svelte dans la brume qui se levait. Un léger contact avec ta peau chaude m'attira sur terre. Mes bonnes manières refirent surface : je vous prie mademoiselle de m'excuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
( Trinity )
Admin


Messages : 88
Date d'inscription : 12/12/2009
Age : 27

Feuille de personnage
PUF:
Age :
Relations:

MessageSujet: Re: ( Slow Snow ) L   Mer 16 Déc - 19:13

I love you Je tente la 1ère personne ^^



    Dans cet écrin de neige & de glace, j'avais l'impression d'être dans le décor, à ma manière ; comme une étrange statue de glace qui effectivement ne trouverait sa place qu'au milieu d'une forêt perdue, au milieu de nulle part. Peut-être était-ce, au fond, la place qui me convenait le mieux. Je n'avais pas quitter mes terres pour rien : seulement pour être seule, et ne plus causer d'ennuis à personne. L'on n'avait que trop payé pour mes fautes, alors autant se fondre dans le décor.
    J'observais cette famille comme si c'était la première fois : cependant, c'était loin de l'être, vu que je traînais souvent, seule, dans les bois à des heures aussi matinales, plus jeune. J'étais à l'époque à la merci du danger, mais maintenant, j'estime avoir assez grandi pour m'en sortir seule. Papa maman, vous pouvez rester où vous êtes, je n'ai besoin que de moi même sans doute, ici.

    Un bruit de feuillage fit lever la tête de ces créatures craintives & merveilleuses, si craintives d'ailleurs qu'elles démarrèrent au quart de tour, s'enfuyant parmi & les ombres et les neiges de l'épaisse forêt. Mon regard se faufila parmi les ombres, et finalement abandonèrent la course-poursuite. Ce genre de jeu casse-cou est loin d'être pour moi.
    Mais alors que j'allais me retourner, un contact brusque & chaud me sortit de cet univers glacé & étranger. Mes reflèxes habituels me forcèrent presque inconsciemment reculer d'un bon mètre ou deux, et me redressant - du moins de ce que je pouvais, ma taille ne permettant pas de dépasser l'inconnu -, je toisais d'un oeil méfiant le fauteur de troubles. C'était le deuxième qui me rentrait dedans en deux jours tongue

    " On ne regarde pas devant soi ? Razz " Demandais-je avec un sourire discret ; je ne suis plus trop habituée au contact social, il va falloir que je m'y fasse. Les terres de WAR semblent se peupler de plus en plus, les chevaux sans doutes guidés par leur instinct de survie. Comme moi. Encore un autre pas en arrière, pour reculer parmi les ombres. Erreur petite : si tu savais comme le loup te dévorait du regard...

_________________
( Trinity )
Fini le temps des grands mots ; you're no more my hero.
WAKE UP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eileyn eyquem



Messages : 20
Date d'inscription : 16/12/2009

Feuille de personnage
PUF: pààm
Age : 10 ans et des poussiéres
Relations:

MessageSujet: Re: ( Slow Snow ) L   Jeu 17 Déc - 23:07

    ( j'aime :] )
    Un voile de lumière me séparait de tes yeux argentés. Je ne distinguais que ta robe grise qui se fondait parfaitement avec le décor. A mon contact, tu te recula de plusieurs mètres. Un faible sourire se dessina mais retomba très vite dans le néant. Je soufflais doucement de légers petits nuages de buées de formaient et se dissipaient, flottant dans les airs. Je restais ainsi à t'observer. Je ne faisais que ça, je me nourrissais de tes formes, de ton souffle, de ton battement de cœur. Tu me semblais si loin, ton regard ne se posait pas sur moi. J'en fus presque gêné. Malheureusement, les sentiments ne peuvent être exprimer dans mon monde. J'étais prince d'un château de glace.

    Les biches s'en allèrent rapidement, la mère poussait ses petits pour aller plus vite. Elle nous jetait des regards inquiets, elle paniquait, elle surveillait. On entendait leurs pas qui s'enfonçaient dans l'épais manteau de neige fraîche. Leur course aérienne ne s'arrêtait pas, on avait l'impression que le temps c'était arrêté et que leur foulées s'immobilisaient dans l'air. Ta voix cristalline me fit revenir sur terre. Mes yeux dorés se plantèrent dans les tiens. Ces quelques minutes m'avaient semblé une éternité et j'avais presque oublié ta présence. Je pris une grande inspiration : « Veuillez m'excusez demoiselle » Mes bonnes manières, fais attention ne t'y fie pas. L'habit ne fait pas le moine. « Je suis extrêmement confus de vous avoir fait peur ». Quelques branches frémirent derrière moi et je n'en pris pas garde. Le vent me jouait des mauvais tours ou bien c'était mon nez qui était complétement encombré par le froid.

    L'odeur âcre du loup m'arriva lorsque celui – ci se trahit. Il voulut s'attaquer à moi au lieu de toi, peut – être aurait – il rater son coup ou peut – être pas. J'avais entendus ses pas sur la neige, ce léger crépitement. Il bondit avec l'agilité d'un lièvre, il rafla mon flanc et par justesse je pus me décaler à temps. Nous nous retrouvions face à un loup maigrichon, qui puait la charogne. J'en avais presque pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
( Trinity )
Admin


Messages : 88
Date d'inscription : 12/12/2009
Age : 27

Feuille de personnage
PUF:
Age :
Relations:

MessageSujet: Re: ( Slow Snow ) L   Ven 18 Déc - 22:48

Ca fait au moins 10 000 ans que j'ai pas écrit à la première x)


Et je me noies, dans une prison qui semble être faite de glace. Les barreaux sont des cristaux, c'est ton regard, et l'espace n'est que l'espèce de gouffre qui naît dans tes yeux. Tu semblais différent : venu d'un royaume dont j'ignore la provenance... et il en est de même pour toi : tu ne sais ni d'où je viens, ni qui je suis, ni d'où viennent mes valeurs & mes bonnes manières. J'ai été éduquée par un roi, et j'en ai eu la chance, alors que certains sont les enfants de viols, ou progénitures de jument seule. J'étais destinée à être princesse, à être une princesse de cristal, à cause de cette pourriture de maladie qui me bouffe les os... Mais j'ai choisi un autre destin. J'ai le coeur au voyage, le coeur à l'aventure, le coeur à l'inconnu. J'ai le coeur qui s'en va, qui ne revient généralement jamais ; j'ai le coeur fait de glace. Mais d'une belle glace, à ce qu'il paraît.
" Vous êtes tout excusé, en voilà de bien belles paroles pour un accident qui n'est pas arrivé. " Et je te souriais, convaincue de mes paroles. Tu sais, grand Prince, je n'ai rien à craindre, je suis grande. Je suis toujours la proie dans n'importe quel cas de figure, mais je suis la proie rusée, le renard et la fée. " Je ne suis pas abîmée, ne vous en faites pas! " Mon sourire s'effaçait légèrement, mais je pense qu'un regard complice te suffira. Tu as l'air grand autant par la carrure que par l'âme, et j'espère ne pas être décue de cette nouvelle rencontre. Les terres de WAR semblent si peuplée! Tout le monde se jette à coeur & corps perdus dans la migration.

L'odeur de vieille charogne me fit plisser les naseaux ; et en reconnaissant l'odeur du loup, mes oreilles rejoignaient rapidement ma fragile nuque. Le vieux loup s'approcha, furibond, tel un rapace, et chercha à atteindre l'innatteignable : toi. Mais je savais que tes paroles étaient à la hauteur de tes gestes, et je n'étais pas surprise de voir que tu t'en sortais avec brio. Moi, c'était une autre affaire. Problème : je n'avais pas envie que tu l'apprennes. Alors que faire? Jouer les pauvres cruches, et m'en remettre entièrement à toi, bien que j'aies horreur de ça. Je n'avais d'autre choix que de me faufiler derrière ta grande masse.

_________________
( Trinity )
Fini le temps des grands mots ; you're no more my hero.
WAKE UP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eileyn eyquem



Messages : 20
Date d'inscription : 16/12/2009

Feuille de personnage
PUF: pààm
Age : 10 ans et des poussiéres
Relations:

MessageSujet: Re: ( Slow Snow ) L   Sam 19 Déc - 16:25

( mon dieu j'aime, j'aime )



    Effectivement tu ne sais pas d'où je viens, mais je peut te rendre la pareil. Avec tes yeux argentés et ton auréole au dessus de ta tête, es – tu un ange ? Ou bien une princesse qui s'est échappé de sa tourelle de glace. Mon cerveau bouillonnait, je me faisais pleins d'histoires différentes. Je te voyais tout prêt des personnes que tu aimes, je te voyais souriante et heureuse. Et parfois je t'apercevais pleurant sur le rebord de ta fenêtre. Pleurant qui, pleurant pourquoi. Ta tristesse et ton désarrois se lisait sur ton visage. Et pourtant, là comme je te vois ce n'est pas la même que dans mes songes. Tu étais prisonnière dans une cage faite de poussières de fée. Si translucide, mais si difficile à casser. Explique moi tout, je veux entendre ton voyage. Je veux me coucher au coin d'un sentier pour écouter tes péripéties. Nous sommes deux à avoir fuis notre partie, notre chez nous. C'est donc pour ça que je respire de nouveau ou bien c'est ton sourire innocent qui me fait tourbillonner dans une mer agitée.

    Des mots, des pensées, des sentiments s'entrechoquaient en moi. J'étais sur une autre planète, je voguais dans des cieux plus cléments. Les grognements sourds du loup m'attira au fond d'un trou. Il me ramena à la vie réelle, froide et sans envergure. Mon regard était impénétrable, je te laissais te ranger derrière moi. Que voulais – tu faire de toute façon, avec ton poids de petit moineau il t'aurait égorgé. Le monde tournait; je sentais son haleine infecte. Mon poil se hérissa sur mon échine. Mes oreilles se planquèrent sur ma nuque. J'étais prêt. J'attendais le premier signe du loup pour commencer à me battre. Discrètement, je parlais à voix basse : « Regardez, observez si c'est un loup solitaire. Si c'est un éclaireur et que vous voyez d'autre loups. Restez prêt de moi. » Ce n'était pas un conseil, mais un ordre. Mon regard doré soutenait le tien, je pouvais me montrer très persuasif. Un grand monarque doit savoir manié les mots et donner des ordres biens précis.

    Le loup en profita pour se lancer sur mon poitrail, ses crocs entrèrent dans ma chair. Je ne laissais aucune souffle sortir de ma bouche. Je me suis cabré de tout mon haut et bougeait pour qu'il tombe. Il restait collé, je sentais ses griffes me déchiré les muscles. Je ne vis qu'une solution, je partis en trombe sur un arbre. Je le plaquais contre l'écorce aride. Il glapit, je sentais ses os se broyer contre mon poids. Sa prise lâcha et il tomba. Il respira encore un peu, je pris mes deux postérieurs et lui jeta le coup fatal. Ces bêtes – là, il faut les achever pour être sure qu'elles ne reviennent pas à la charge. Une carcasse de loup était sous mes sabots, je me suis retournée pour revenir vers toi. Du sang coulait sur mon poitrail et des tâches rouges se dessinait sur le sol. Regarde – moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
( Trinity )
Admin


Messages : 88
Date d'inscription : 12/12/2009
Age : 27

Feuille de personnage
PUF:
Age :
Relations:

MessageSujet: Re: ( Slow Snow ) L   Sam 19 Déc - 21:30

I love you

Le souffle bloqué, le coeur aux aguets, je n'avais d'autres choix que de me faire prisonnière des secondes étouffantes qui passaient, tendues, dans l'attente de l'attaque du loup. Et dans ma tête vaguaient d'innombrables images ; notamment celles d'un prince, fier et droit, devant la carcasse puante et abîmée d'un vieux roi loup, déchu. Finalement, je me demande si quelque part en ce bas monde, nous ne sommes pas tous un peu déchus. Personne, personne ne nous a arraché les ailes : nous n'avons besoin de personne pour le faire, notre propre personne suffisant.

Obéissant à tes ordres, je regardais autour : ce vieux loup semblait effectivement solitaire. Il semblait surtout attendre un motif pour mourir, et ça, c'est le genre de chose que je devine aisément. Mais je ne voulais pas. Je refusais qu'un combat entre toi & le vieux loup s'engage. Je refusais, de voir le sang couler de ton poitrail, ni du sien. J'aime les loups, mais de loin. J'aime aussi les princes, mais également de loin, la plupart du temps. La nature nous offre tant, les prédateurs ne sont qu'équilibre de la chaîne alimentaire. Et pourtant, ce soir, je dus me rendre à l'évidence : le vieux loup laisserait ici même son dernier souffle. Finalement : n'est-ce pas toi, le Vieux Loup ? Le vieux loup solitaire, envers & contre tous ?
& je fermais les yeux, refusant de voir un bain de sang, refusant que mon coeur sente une poussée d'adrénaline dûe à ce combat. Alors je frissonnais en silence lorsque le craquement des os retentit, je serrais les dents, toujours en silence, douloureusement, lorsque le silence se fit à nouveau : j'attendais mon heure ?
Ouvrant un oeil, puis deux... Pardonne mon soupir de soulagement : je ne te connais ni d'Eve, ni d'Adam. Mais pourtant, j'ai espéré que tu survives, et mon voeu & exaucé. Je lève un regard vers le ciel de plomb, soulagée.

Puis mon regard se rabaisse vers toi. Malheureusement, la poussière d'étoiles qu'il contient ne lavera pas tes blessures toute seule. Esquissant une moue gênée, je m'approches de toi, silencieuse fée. Mon regard parcourt ton encolure griffée, salie par la boue, et ton épaule dont un sang poupre & royal coulait. " Cette fois, c'est moi qui donne les ordres. " Fille, petite fille & arrière petite fille de rois, moi aussi je savais me faire princesse, ou reine. Très rarement, mais je sais me faire écouter crois-moi, Prince. Doucement, prenant quelques crins de ton encolure dans ma bouche, je t'attirais à moi, dans le but de te faire marcher là où je voulais. Te lâchant ensuite, je continuais la marche, en direction d'une flaque d'un ruisseau, qu'importe : il te fallait de l'eau, et du repos. " Je crois qu'il voulait simplement mourir. " Il faut lui pardonner cette vilaine blessure.
Et calmement, au bout de quelques minutes, nous arrivions près d'une petite rivière, dont le coulis délicat me rappelait une terre que j'affectionnais particulièrement, plus jeune, dans mon royaume. Je m'approchais de l'eau, t'invitant d'un regard.

_________________
( Trinity )
Fini le temps des grands mots ; you're no more my hero.
WAKE UP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eileyn eyquem



Messages : 20
Date d'inscription : 16/12/2009

Feuille de personnage
PUF: pààm
Age : 10 ans et des poussiéres
Relations:

MessageSujet: Re: ( Slow Snow ) L   Dim 20 Déc - 20:09

ça n'équivaut pas le tien I love you



    Tes yeux me transperçaient, tu me dévisageais. J'étais un démon coincé dans la peau d'un ange, j'avais décidé de voler trop prêt du soleil. Ca m'a couté mes ailes et mon salut. Je n'osais pas vraiment soutenir ton regard, je m'éclipse derrière ce trop pleins de bonnes manières pour effacer cette partie de moi – même. Je l'avais enfuie au plus profond dans la noirceur de mon âme. Je pensais l'avoir détruite, mais que du contraire. Elle s'était nourrie de ma tristesse et de ma rancœur, je ne vis plus.

    Mon cœur battait la chamade, le sang tapait dans mes tempes et bouillonnait encore dans mes veines. Le goût du sang ne m'était plus familier. Ce contact éveilla des sentiments poussiéreux, mes pupilles se dilatèrent. Je respirais difficilement, non non je ne suis pas exténué, j'essaye de me calmer. Ma vue se troublait à moitié, depuis quand je n'avais plus tué à ce point ? C'était une épreuve de trop. Le vent caressait ton doux visage d'ange, ton sourire m'attira vers toi. Dans cet état semi – comateux je me laissais guidé. Je suivais tes petits pas fins de fées, tu étais si légère dans ta démarche que tes traces n'étaient pas profondes. Au contraire des miennes qui l'étaient trop.

    Dans ma démarche de roublard, les vaisseaux lumineux éclairaient mon chemin. J'entendis tes mots, ils résonnèrent dans ma tête. Je les répétait presque, j'avais l'impression de ne pas être présent. J'étais là près de ton corps chaud et attirant, mais mes yeux regardaient autre chose. Nous avons marché pendant quelques secondes, tu me tirais vers toi. Avais – tu peur que je m'envole ? Je te l'ai dit; je n'ai plus d'ailes. Le son de l'eau attira mon esprit, tu m'invitais à y rentrer. Silencieux, je sombrais doucement dans l'eau froide. Mes plaies ne faisaient pas vraiment mal, mais au fond de moi je savais très bien que quelque chose n'allait pas.

    « Pourquoi dites – vous ça ? » Des paroles nets. Je ne suis pas très bavard. Mes yeux dorés tenaient les tiens. Je te lançais un regard accusateur, comment pouvais – tu le savoir ? Un grand mystère plânait autour de toi, j'aimerais bien l'écarter de la main et comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ( Slow Snow ) L   

Revenir en haut Aller en bas
 
( Slow Snow ) L
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dessin de Snow'
» Le topic du slow qui tue
» Présentation de Dark'Snow Day
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Ann Snow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Will Always Return :: Road Of Life :: ( Le Secret des Nymphes )-
Sauter vers: